Vous ne réussissez pas à publier sur ce forum ? Vous ne savez pas comment vous inscrire ? Votre profil a été désactivé ? Communiquez avec moi par courriel à [email protected]. Mais assurez-vous que vos propos me démontrent que vous avez un intérêt réel pour les contenus publiés sur ce forum ou que vous me connaissez, car je ne réponds plus aux envois qui semblent génériques ou ont l'air automatisés.

Attitude épistémique

Cette section propose un ensemble de principes fondateurs forgés dans un cadre universitaire post-moderne. Ils constituent des bases communes de compréhension mutuelle, de respect et d'ouverture en vigueur sur le forum chrétien la Rencontre.
Avatar de l’utilisateur
DanielGarneau
Site Admin
Messages : 637
Inscription : lun. 02 mai 2016, 10:13 pm
A remercié : 9 fois

Attitude épistémique

Message non lu par DanielGarneau » jeu. 12 mai 2016, 2:40 pm

L’attitude d’une personne face au savoir, ainsi que les conséquences de cette attitude sur ce qu’il est possible ou impossible à une personne d’apprendre, d’écouter, de connaître, de croire est appelée « attitude épistémique », dans mon mémoire de maîtrise.

Dans ce mémoire, le récit de mon parcours éducatif et son interprétation servent d’appui pour une discussion sur les conditions préalables à l’accompagnement d'une personne en processus d'autoformation. Or l’une de ces conditions préalables est la capacité pour l'accompagnant de rentrer en soi-même pour prendre conscience de ce en quoi consiste sa propre attitude épistémique.

L’importance de ce qui est avancé dans cette recherche est grande si l’on accepte ce qui est proposé dans la discussion vers la fin du mémoire, qu’il est possible pour une personne de régresser, de stagner ou de progresser dans ce qui constitue son attitude épistémique. D’où il se dégage de mon mémoire de maîtrise que l’attitude épistémique d’une personne est l’un des fondements clés qui tient lieu de condition préalables aux aptitudes requises pour accompagner un tiers dans une démarche de formation.

Seriez-vous d'accord pour dire que la sensibilité dans l'identification de notre propre attitude face au savoir est importante dans un contexte où l'univers interprétatif des personnes en présence est appelée à diverger ? À quoi ces propos et ce questionnement nous renvoient-ils, si l'on considère notre participation sur un forum comme celui-ci (voir Comment sait-on ? et Mémoire, p. xiv, 130, 131) ?


Daniel Garneau, B Th, B Com, MA.
Fondateur, éditeur et auteur
Savoir et croire .caForum chrétien la Rencontre
Répondre