Vous ne réussissez pas à publier sur ce forum ? Vous ne savez pas comment vous inscrire ? Votre profil a été désactivé ? Communiquez avec moi par courriel à [email protected]. Mais assurez-vous que vos propos me démontrent que vous avez un intérêt réel pour les contenus publiés sur ce forum ou que vous me connaissez, car je ne réponds plus aux envois qui semblent génériques ou ont l'air automatisés.

Distances symboliques

Cette section propose un ensemble de principes fondateurs forgés dans un cadre universitaire post-moderne. Ils constituent des bases communes de compréhension mutuelle, de respect et d'ouverture en vigueur sur le forum chrétien la Rencontre.
Avatar de l’utilisateur
DanielGarneau
Site Admin
Messages : 637
Inscription : lun. 02 mai 2016, 10:13 pm
A remercié : 9 fois

Distances symboliques

Message non lu par DanielGarneau » jeu. 12 mai 2016, 3:51 pm

Mes lectures de Charles Taylor et de Paul Ricoeur m'ont conduit à conclure qu'il existe des écarts non négligeables entre les modèles du monde auxquels nous adhérons, même lorsque, par exemple, seuls des Québécois adultes d’origine francophone sont en interaction.

Savons-nous identifier les distances symboliques nous séparant de nos interlocuteurs ? Savons-nous composer avec celles-ci lorsque nous interagissons avec elles ou eux ? Considérons ceci. Pour l’un, il importe surtout d’être authentique. La vérité est perçue comme étant en chacun et il nous incombe de ne pas faire obstacle à sa libre expression. Pour une autre personne, par contre, ce qui importe davantage, est de demeurer en tout temps objectif, efficient, productif, désengagé dans ses choix, afin de favoriser la mise en œuvre d’actes logiques. Pour un autre encore, sa foi religieuse marquera sa compréhension de soi et de son rapport aux autres et au monde.

Ces trois façons distinctes de voir, nommément, romantisme, rationalisme et théisme, illustrent le conflit entre les instances légitimantes actives en sourdine dans la culture occidentale contemporaine. Cette tension existe en chacun de nous et entre nous, sans que nous n'en ayons nécessairement conscience. Ces modèles sont importants, car ils déterminent, souvent à notre insu, ce que nous jugeons digne de la plus haute estime ou au contraire ce qui nous paraît méprisable.

Où se situent principalement vos allégeances au regard de ces énoncés ? Quelles effets peuvent avoir vos allégeances à ce niveau sur vos perceptions des propos tenus tenus par des personnes dont les horizons divergent des vôtres sur ce plan ? Comment suggérez-vous que l'on s'y prenne pour tenir compte des horizons divergents de nos interlocuteurs lorsque nous formulons nos propres interventions ?

Pour précisions, voir Récit et interprétation d'un parcours éducatif, p. 24-25; aussi accessible sur Comment sait-on?


Daniel Garneau, B Th, B Com, MA.
Fondateur, éditeur et auteur
Savoir et croire .caForum chrétien la Rencontre
Répondre