Vous ne réussissez pas à publier sur ce forum ? Vous ne savez pas comment vous inscrire ? Votre profil a été désactivé ? Communiquez avec moi par courriel à [email protected]. Mais assurez-vous que vos propos me démontrent que vous avez un intérêt réel pour les contenus publiés sur ce forum ou que vous me connaissez, car je ne réponds plus aux envois qui semblent génériques ou ont l'air automatisés. Par ailleurs, les demandes d'adhésion au forum avec des noms d'utilisateurs et adresses courriels qui ne font pas de sens au plan humain sont considérés comme du spam et ne sont pas admis sur ce forum.

Textes difficiles

Cette section propose un ensemble de principes fondateurs forgés dans un cadre universitaire post-moderne. Ils constituent des bases communes de compréhension mutuelle, de respect et d'ouverture en vigueur sur le forum chrétien la Rencontre.
Avatar de l’utilisateur
DanielGarneau
Site Admin
Messages : 664
Inscription : lun. 02 mai 2016, 10:13 pm
A remercié : 12 fois
A été remercié : 1 fois

Textes difficiles

Message non lu par DanielGarneau » dim. 15 mai 2016, 3:43 am

Comment peut-on accéder au sens des textes difficiles ? Dans la question de discussion précédente, j'utilise une expression empruntée à Paul Ricoeur dans Soi-même comme un autre : Herméneutique de soi. Or, pour réussir à lire ce texte de Ricoeur, il m'avait fallu le relire trois fois de bout en bout et accepter que de ma toute première lecture ne se dégage qu'un très faible pourcentage de compréhension. J'avais l'impression de déambuler dans un musée fascinant rempli d'objets qui ne représentaient rien pour moi, mais de temps à autre, j'apercevais ici et là, une merveille dont je ne pouvais pas saisir le sens.

C'était pénible, mais je persévérais, m'accrochant à l'image suivante. Lorsque mes filles étaient adolescentes, elles lisaient beaucoup. Ma plus vieille était attirée par les lectures que faisait sa mère, la plus jeunes par les livres qui meublaient ma bibliothèque. Tous ces livres contenaient des tas de mots compliqués et de concepts bien au-dessus du niveau d'âge des lectrices. Ni l'une ni l'autre ne passaient beaucoup de temps dans les dictionnaires à chercher le sens de ces mots, ni dans les encyclopédies, à chercher le sens des concepts nouveaux auxquels elles étaient exposés. Simplement, elles apprenaient ce qu'elles pouvaient au moment de leur acte de lecture.

Il y avait pourtant parmi ces livres, des œuvres comme celles de Léon Tolstoï, Fiodor Dostoïevski et Alexandre Soljenitsyne. L'attitude désinvolte de mes filles devant la lecture d’œuvres de tout calibre à mesure qu'elles progressaient en âge et en maturité me fascinait. Pourquoi, me disais-je, n'en serait-il pas pour moi également comme cela avait été pour elles, à force de lire je finirai bien par comprendre. C'est le genre d'attitude qui caractérisait ma lecture des textes que je trouvais parmi les plus difficiles à décoder et à comprendre.

Dans le cas particulier de Soi-même comme un autre, de Paul Ricœur, Ce n'est que lors de ma troisième lecture de l’œuvre que je finis par apprécier celle-ci. Mais entre temps, j'avais aussi relu plusieurs fois le Discours de la méthode de René Descartes car une compréhebnsion de celle-ci est essentielle à la compréhension de certains développement de Ricœur dans Soi-même comme un autre. J'avais aussi lu un assez grand nombre des autres écrits de Paul Ricœur, tant en herméneutique philosophique qu'en herméneutique théologique. De sorte qu'au terme de cette démarche, j'ai pu intégrer à mon mémoire de maîtrise des contributions de penseurs comme Paul Ricœur.

Pourquoi dis-je tout cela ici ? Parce que je suis conscient que mes textes dans certains des thèmes de discussions qui précèdent celui-ci seront exigeants et peut-être même difficilement accessibles à certains des visiteurs du présent forum chrétien la Rencontre. Un conseil : si vous pressentez que ce dont je parle risque d'être précieux pour vous, mais que vous ne comprenez pas tout à fait, ne vous découragez pas ! Lisez simplement, comme vous parcouriez les rues d'une ville étrangère à ce que vous connaissiez auparavant. Ne vous laissez pas arrêter par ce que vous ne comprenez pas en ce moment; laissez-vous plutôt interpeller par les aspects qui font du sens pour vous.

Le reste peut attendre. Si vous choisissez de revenir à certains passages plus difficiles après quelques mois, vous comprendrez mieux, dans la mesure où, entre temps, vous aurez poursuivi une démarche d'autoformation qui aille dans le sens de vous aider à comprendre.

Libre à vous maintenant de nous dire comment vous vous situez par rapport aux textes que vous trouvez les plus difficiles lorsque vous lisez. Que pouvez-vous partager à la communauté de dialogue du présent forum chrétien la Rencontre qui puisse nous aider à grandir ensemble ?


Daniel Garneau, B Th, B Com, MA.
Fondateur, éditeur et auteur
Savoir et croire .caForum chrétien la Rencontre
Répondre